Au Rythme des Saisons

Un temps pour s'harmoniser avec les énergies de la Nature et des saisons.

Présentation du cycle Au Rythme des Saisons

Chaque saison est porteuse d'enseignements à intégrer afin de vivre en harmonie avec nous-mêmes et tout ce qui nous entoure.

Tous les systèmes manifestés dans notre univers sont soumis à un ensemble de lois naturelles immuables, que l’ont retrouve du microcosme au macrocosme.

Notre intellect, malgré les avancées de la science sur la compréhension de certaines de ces lois, ne peut appréhender de manière globale et précise les mécanismes et la cohérence de cet ensemble.

Pourtant, notre développement physique et matériel, émotionnel et relationnel, mental et psychologique, spirituel et social se déploie selon ces lois et ces rythmes.

Nous avons perdus la notion et la compréhension de ces processus en nous et dans notre vie. Accompagner et s’harmoniser avec ces forces de vie est pourtant nécessaire pour s’épanouir en conscience.

Nous sommes issus de la Terre, la Nature est notre matrice et notre miroir. Nous pouvons retrouver notre juste rythme d’existence en accompagnant en conscience les flux et reflux des rythmes de la nature, le passage des saisons.

Vivre, ressentir et intégrer en soi ces passages nous permet de comprendre les différents processus que nous traversons. Cela nous permet de retrouver le rythme de notre cycle intérieur en comprenant et accompagnant les passages initiatiques de notre vie. Cela nous permet également de ne plus percevoir notre environnement comme un espace dissocié de nous mêmes. Au contraire, nous approfondissons notre expérience de vivre l'interdépendance de toutes choses et d'ouvrir notre conscience du moi au champ de la Nature.

Se mettre à l'écoute de nos temps d'hiver et de deuils, de nos temps de gestation et d'intériorisation, de nos temps d'action et de renouveau. Apprendre ainsi à surfer sur la vague de respiration de notre être.

Apprendre à reconnaître, respecter et accompagner nos temps, c'est apprendre à reconnaître, respecter et accompagner les temps propres à chacun.

Respecter et aimer le rythme de respiration de l'Autre, c'est honorer la Vie dans toutes ses mesures.

Les solstices, les équinoxes sont des temps de passage où ces forces de la nature sont plus présentes. Préparer nos différents corps pour ces passages nous permet d’accompagner en conscience les différentes phases d’incarnation, sereinement, au plus juste de ce rythme qui nous est propre, celui où les forces de la nature et de l’univers se synchronisent avec nos propres forces de vie.

Progressivement, nous serons capables de ressentir à nouveaux les forces de vie à l’œuvre sur la terre et en nous, de les reconnaître et de les honorer afin de canaliser ces forces dans notre vie et non pas y être soumis en ignorance.

Ainsi préparés, nous pourrons accueillir sans heurts et avec fluidité les changements induits par ces processus.

Les traditions celtes et nordiques honoraient 8 portes clefs qui marquaient le rythme des saisons. Les plus connus sont les deux solstices d'hiver et d'été et les deux équinoxes de printemps et d'automne. Ces traditions célébraient également 4 autres passages dont la symbolique a parfois été déformée. Il s'agit de Samhain (Halloween), Imbolc (la Chandeleur), Beltane (1er mai) et Lugnasadh (fête des moissons).

Les stages Au rythme des saisons vous proposent de vivre les préparations à ses huit portes le temps d’un week end précédant la date de chaque fête . Cette dernière sera elle honorée par une hutte à sudation le soir même.

Une neuvième fête, individuelle celle-ci, pourra être proposée sur demande pour marquer un passage important, une ouverture de conscience de notre rythme.

Les stages Au rythme des Saisons sont des invitations à intégrer les passages énergétiques de l'année à travers des rituels, des chants et des danses en connexion avec la Nature. Nous proposerons un accompagnement avec des huttes de sudation, des voyages au tambour, des roues de médecine, des cryptes minérales, des danses et des chants. Les énergies des runes nous accompagneront également.


Sommaire


Les stages

  • Samonios
  • Au rythme des saisons - Samonios

    En samonios, le voile entre les mondes est si fin. Mabon a permis la levée du voile autour de ma conscience, a clarifié mon Ciel et m’a fait pénétrer la Perle Bleue. Le voile est retombé à nouveau – tellement de temps passé sous celui-ci ! – mais le chemin pour servir ma Reine s’ouvre devant moi. Mes feuilles mortes continuent à être emportées par les vents d’automne. Ce voile entre les mondes est le même qui obscurcit le chemin de ma conscience, le même qui obscurcit ma relation à l’Être dressé, à l’Être planté, à l’Être mouvant. Il est le même qui recouvre l’ignorance de l’Ombre du Monde qui manipule mes ombres intérieures. Il est le même qui marque la limite entre mon être de prédation et mon être de co-création. Depuis que, nous, hommes et femmes de ce monde, nous nous sommes coupés de notre source d’énergie propre au cœur de notre cœur, nous fonctionnons, ignorants, en prédateur de l’énergie de l’Autre. De la Terre et de la Pierre, de la Plante et de l’Arbre, de nos frères animaux à nos frères humains, de toutes les consciences Lumières qui sous-tendent et habitent la Forme des Mondes. Comment l’Être du petit peuple peut se dévoiler à moi porteur inconscient de prédation ? Quelle magie puis je mettre en œuvre si je ne vois pas que ce qui sous-tend mon intention est grande illusion de l’Ombre du Monde en moi ? En chemin vers Samonios, je rassemble mes clans de l’Âge sombre, je rassemble mes clans de l’Âge d’Or guidés par ma Femme Sacrée et mon Homme Sacré. Mes clans sont réunis auprès du Feu Sacré de mon Nemeton. Je fais face à la lignée de mes ancêtres, source d’expériences de celles et ceux qui ont marché sur Terre avant moi, je vous reconnais. Gratitude et Humilité. Je fais face aux lignées de mon Cercle Sacré, source d’inspiration de Sagesse de ce qui est. Porte du Présent. Joie et Simplicité. Je fais face à la lignée de mon Intra Terre… conscience multi dimensionnelle qui exprime l’Unique. Je fais face aux lignées issues de mon Étoile… grandes ailes et escarboucle. Je file ma Quenouille et ouvre la toile du Wyrd. Je vois le jeu de l’ombre du monde et sa source en mes corps. J’en regarde le fonctionnement et m’en détache. Je vois les faisceaux de mes ombres et peurs propres, je remonte la trame jusqu’à la source et apprends à tisser mon ombre en jeux de force. Je vois la cage forgée par moi, qui m’enserre de ses barreaux de peurs et de limites, étouffant mon souffle. La Toile sans temps ni espace me montre que cette cage ne peut pas contenir Ce que Je Suis. Je m’en détache. Dans l’Éternel Présent, je suis sans prison, sans limite. J’accepte et expérimente. Je suis sans limite, libéré de mes prisons. Je laisse la Vie matérialiser cet état dans la sphère actuelle de l’Ombre du Monde, au juste rythme. Je ne m’en occupe pas. J’ai Foi. Je m’occupe de créer ici et maintenant ce qui fait vibrer mon cœur. Je m’avance sur le chemin de Samonios. Oh ! Peuples du monde – visibles et invisibles – depuis si longtemps meurtris par le cœur dévoyé de l’Homme, je me présente à vous, avec mes vibrations du moment, acceptez-vous de venir à ma rencontre ? J’ai appris l’humilité et la gratitude. J’ai appris la juste demande. J’ai appris que c’est en donnant que je me re connais, que je vois qui je suis, moi qui suis devant le voile. En Samonios, je tends la main et écarte le voile. Es-tu là, Présence en chaque Être ? Nous sommes Présence, nous sommes Beauté. Je t’offre la Lumière de mon Cœur, mon Frère.

    sommaire / bulletin d'inscription / flyer / agenda /

  • Sur les Chemins de notre Être... de Samonios à Yule
  • Au rythme des saisons - Samonios-Yule

    En Samonios, nous avons été ensemencés par notre conscience Lumière. Nous avons reçu les codes de manifestations de notre nouveau cycle. Le déploiement sur tous les plans s’initie par la traversée des mois sombres, obscurité fertile qui nous ramène dans nos territoires intérieurs, au plus profond de notre matrice. Là où nous pouvons retrouver notre cercle sacré, notre guidance intérieure et nos lignées, là où nous pouvons nous poser dans notre sanctuaire intérieur. Tourner notre conscience vers notre intérieur en méditation active, conscientiser la toile de Vie, nous positionner en son centre et commencer à recevoir et ressentir les vibrations subtiles du nouveau en émergence. Ainsi naitra en Yule, de notre œuf cosmique interne, notre Enfant Lumière, prêt à cocréer la Vie dans un nouveau cycle.. Les Runes nous accompagneront dans ce processus. Nous entrerons dans le silence et le temps propre au peuple des Pierres et des Cristaux. Nous vivrons le retournement de conscience appelé par les temps d’aujourd’hui. Matrices proposées : Hutte à sudation, cryptes de cristal sonore, rituels chamaniques en co-création avec les consciences lumière de la Nature, geste de runes…

    sommaire / bulletin d'inscription / flyer / agenda /


  • Solstice d'hiver : Yule
  • Au rythme des saisons - Solstice d'hiver

    « Viens sur le chemin » me siffle mon amie Mésange. Je sais que je me suis bel et bien engagé sur le chemin qui va de Samonios à Yule, mon chemin… mais je ne sais plus ce qu’il en a été vraiment. En Samonios, mon Être Lumière a ensemencé mon Être incarné pour cette nouvelle roue de médecine. Depuis, les codes d’or se faufilent de fibres en fibres en mon motif intérieur. « Viens sur ton chemin » me dit l’Étoile de la Nuit. Il y eut premiers pas sur la route – je crois me souvenir… puis…comme un transfert… non linéaire… vers mon hiver… Il n’y a plus de trame, plus de motifs, c’est le Nouveau… je choisis la Peur ou l’Amour ? Le souffle s’inverse, je respire l’Or que je suis. Mon cœur tressaute et se perd. Mes poumons s’efforcent et s’emplient de Vide. Le temps s’arrête, mon Véhicule aussi. Les codes dansent et virevoltent suivant les mesures des dernières feuilles mortes. « Viens sur Le chemin » me dit le Feu qui est mien. La Pomme de Pin s’ouvre et déploie mon héritage, rassemblant ce qui n’était pas encore là. Joie ! Bienvenus à vous mes trois frères, mages perdus, je vous vois et vous reconnais pour ce que vous êtes ! Grâce à vous, mon Être fracturé me guide vers mon Or retrouvé. « Venez sur mon chemin » oh ! Porteurs de la triple vertu. Grâce à vous ! De la bûche de chêne et de lierre, Par l’union de l’axe de sagesse du houx immortel Et du Feu rire de la Déesse dans sa danse Belle, Renaitra mon Enfant Roi, doré de Lumière. Alors, sous le bon hospice du Gui, j’embrasserai mon âme. « Viens sur mon chemin » me dit le Cerf qui enchante et qui rit. Les bois me sont tombés il y a longtemps, début d’un long hiver. Je les sens maintenant qui grattent à nouveau sous mon crâne… bleus. « Viens sur ton chemin » toi aussi ma Sœur, toi aussi mon Frère. Viens, croisons nos routes et nos chants d’humains. Ton feu intérieur couve ton œuf cosmique. Permets-lui, en cette nuit de Yule, dans le ventre de notre mère la Terre, d’éclore en conscience. Fais vibrer, issues de ton Silence, les nouvelles notes de ton Sacré qui chemine.

    sommaire / flyer / agenda /


  • Imbolc
  • Au rythme des saisons - Imbolc

    « Pour l’Un Pulsion reçu en Samonios, j’ai accepté que les Vents d’automne soufflent sur les formes de mon existence et les dissolvent car devenues obsolètes. Mes structures internes ont éclaté, créant ainsi le Vide nécessaire à l’éclosion d’une Lumière nouvelle. En Yule est né mon Enfant Lumière. Il a traversé le voile, empli d’une nouvelle Danse. Certes, je maintiens ma conscience nourrissante autour de ce Feu nouveau en moi, en confiance. Mes structures et mes repères ont été laissés pour cendre en Ragnarock. Comment maintenir ce Feu Enfant dans ces nuits de chaos ? Comment percevoir les enseignements de ces temps obscurs ? Sans cesse fouetté par toutes ces vérités relatives faisant le jeu de l’illusion et de mon ombre, comment me re connaître ? Je m’installe en Silence en mon Cercle d’Hiver. Mes compagnons en Terre Mère et en Étoiles y sont révélés. Ils me montrent en mon sein les mouvements de l’Un vers mon nouveau multiple. Ces forces ont besoin de formes adéquates pour exister, se manifester. En mon Cercle, surgie d’Eau et de Feu, une Femme se dresse, elle m’invite à passer mon regard au delà du cercle de pierres. Je vois un vol majestueux de Vautours en un ciel de montagne. Mon frère de l’Air m’enseigne sa Sagesse. Il m’offre sa Médecine. Je laisse son souffle restructurer mes formes, induire de nouveaux schémas, de nouvelles croyances, tels des habits arc en ciel, blancs et noirs, qui épousent mon Enfant Lumière. Je perçois les nouveaux codes, transmis en Samonios, tisser et imprégner ma Forme en devenir, mon Espace et mon Temps. En Imbolc, je laisse la Déesse transcrire mes Codes Nouveaux en mon existence. Je laisse la Déesse lustrer mes corps, réceptacles de cette lumière et j’apprends à nourrir, à garder et à respecter les jeux de ces nouvelles dimensions à ma Vie. Gratitude ! Ma structure vibratoire se transforme, intégrant ombre et lumière dans un jeu de Beauté qui me dépasse. Elle se prépare à accueillir pleinement ma Source Dorée. Peu importe le doute, peu importe les peurs, peu importe les miroirs de soufrances, ils sont là et je les regarde en compréhension. De cette Source Intérieure, en Imbolc, coule la Bénédiction Dorée qui est mienne. De cette Source, du plus Grand que moi en moi, mon regard aime et structure mon environnement intérieur, mon environnement extérieur. J’y vois le Cœur de mes sœurs, de mes frères sortir de leur Chaos intérieur. Je vois le regard de l’Enfant en eux se déposer sur le monde en souffrance, rayonnant de détermination et de joie. Je vois nos mondes vaciller de leur Présence. Je vois la Beauté. »

    sommaire / flyer / agenda /


  • Équinoxe du printemps : Ostara
  • Au rythme des saisons - Ostara

    Les courants d’Eau et de Feu de la Déesse de l’Aube continuent leurs œuvres de lustration de mes corps en s’équilibrant peu à peu. Je lâche prise et m’abandonne à l’action laiteuse de la Mère Divine en moi. Dans mes tourments, le vide et le silence se font. De mon centre Nature se dresse ma bénédiction dorée. En Présence, je chevauche son flux des profondeurs et traverse en confiance les chaos au cœur calme de mes tempêtes. Déjà en Ostara, cette vague dorée émerge au cœur de mon cœur. À l’équinoxe, les pôles positifs et négatifs se déploient en suspension neutre, en un éternel Présent, sans plus de tension. Le voile se déchire alors et, de cette porte, les eaux dorées se déversent en mon cœur. Du Feu intérieur maturé jaillissent dans les mondes de manifestations les codes de Lumière reçus en Samonios. De fractal en fractal, ils se condensent et se vêtent, restructurant ainsi mes formes de création. Mon Enfant Lumière s’avance alors, enthousiaste, lâche la main de sa Mère et de ses yeux emplis de Joie contemple à nouveau son présent. Ses premiers pas vers le centre de son Père font trembler le tissu des réalités. L’œuvre est belle, la tâche immense. Je suis habité par nul autre que Moi-même et ma transcendance. Je suis Terre et je suis Ciel. Je suis Cœur au Service de ma Terre aimée, de mes sœurs, de mes frères de tout règne. Nous reprenons notre souffle et nous le déversons, ensemble.

    sommaire / flyer / agenda /


  • Beltaine
  • Au rythme des saisons - Beltaine

    De mon feu sombre intérieur, mon cœur cheval s’élance sur les chemins de Belisama – la Très Brillante, l’Amour en action ! Le Feu de Bel se déverse en moi et rayonne sur les mondes. J’en connais les nombreuses demeures et mon cœur cheval m’y transporte, me manifeste. Le Feu de Bel – Bel taine – est puissant, sacré, exaltant. J’ai vécu ma légitimité à en être la source, le détenteur. Le passage est à nouveau fait, la saison claire de mon âme prend place. Le jeune soleil divin en mon cœur a fait son choix, il épouse ma chair, il se révèle par et en ma chair. Ma vision est claire et colorée. Je sais ce que mon cœur esprit veut déposer en ce cycle. Et l’histoire est grande, belle, terrible et profonde. Je vois et j’assume. Dans les activités diurnes intenses, je garde la sensibilité d’entre les mondes. Je ne me perds pas. Je danse autour de mon mât coloré.Je garde mon axe bâton et je saute entre les feux, ceux de mon cœur et ceux du soleil extérieur. Je garde vigilance et reste sensible à tout – gratitude et honneur au peuple des souris ! La Nef blanche s’élève et se rapproche, les chaînes tombent libérant la créativité de l’Homme Noble. Les peurs sont laissées en sacrifice dans le feu purificateur, protecteur, libérateur. Les dieux prennent pieds en leurs terres, sans aucun retour possible et voulu en arrière. Ils s’engagent volontairement dans leur incarnation en moi, en ma vie. C’est le temps des amours, c’est le temps d’engendrer à nouveau l’espace et le temps. Créativité en action, je vois les mouvements et les formes de ma danse en cette terre. Quelle joie d’œuvrer pour et en cette Terre ! J’ai confiance en ce que je suis, en ma fonction en ce cycle. J’ai conscience, j’ai confiance et j’honore en présence le feu créateur de mes compagnons. Quelle joie de danser avec mes sœurs, avec mes frères dans les contrées printanières !

    sommaire / bulletin d'inscription / flyer / agenda /


  • Solstice d'été : Litha
  • Au rythme des saisons - Litha

    En Beltaine, je suis entré dans la sphère du feu de mon cœur. J’y ai vu ma vérité, j’y ai vécu mes mensonges. Vertige et tremblements ! Mon soleil d’Or s’est habillé de vide et de solitude. Pourquoi continuer la marche ? Enfin, n’est ce pas suffisant ? Persévérance et confiance ! Si le mouvement s’arrête, le trop plein se fige. Oh, j’appelle le Vide ! Le souffle du Mystère danse, détruit et reconstruit sans cesse. Seul l’Ermite et son Silence, en moi, m’a permis de regarder en face mon essence. Cristal de glace au cœur de mon amie Nature, juste ce qui est. Il existe trois terres en ma demeure, il existe trois cœurs en ma demeure, il existe trois soleils en ma demeure qui tournent, tournent, tournent... Mon Soleil d’Or se prépare à manifester son Étoile. Serai-je Présent ? Pour plus grand que moi et le bien de tous ? Seul l’alignement des trois feux engendrera la Présence. Celle qui, de l’intérieur, illuminera et maintiendra vivant les 9 mondes quand la Lumière ne sera plus autour de nous. La porte s’entrouvre en Litha. L’authenticité et la simplicité me pousseront à la passer. Déterminé et joyeux, responsable et accompagnant, j’en fais aujourd’hui la demande à la Vie. Que mon Jardin s’étende et nourrit de ses beautés mes contrées obscures, qu’elles les révèlent à la Vie ! Je suis demeure du Rayonnant ! De mon ventre, par mon cœur, je brandis haut sur mon front le flambeau de Ta Lumière. Respire et pose ton geste en conscience je suis bien là. Mon amie végétale me guide en son temps neutre et Te manifeste en cocréation. Où sont mes sœurs ? Où sont mes frères ? Je vous vois. Nous cocréons 9.

    sommaire / bulletin d'inscription / flyer / agenda /


  • Lugnasadh
  • Au rythme des saisons - Lugnasad

    En Litha... de mon ventre, par mon cœur, je porte haut sur mon front le flambeau de Ta Lumière. De chemins en chemins, marches après marches, j’avance au cœur de mes territoires et je crée. La flamme de Vie me porte vers des chemins de glace oubliés depuis longtemps. Le feu ouvre des espaces silencieux où la vie nouvelle se déverse. Du froid de l’oubli, un être s’éveille – homme de force et de sagesse - il me guide dans le dédale et me fait quitter mon chemin... pour un autre chemin, oublié également et si présent pourtant. Déséquilibré, j’avance en ses pas. La montagne de glace s’efface peu à peu, la Vie se révèle en une vallée somptueuse, riche de Soleil et des présents de la Terre. Une assemblée joyeuses d’hommes et de femmes s’y tient. J’y découvre maints arts et dons. J’y rencontre Lugh en moi, j’y rencontre mon Roi d’Or et sa souveraineté. Souveraineté du Roi qui célèbre et honore sa Mère sacrée, Elle qui sacrifie ses bienfaits pour le bonheur des peuples. Réjouissances des bienfaits de la Terre Mère ! Plénitude du Fruit ! Mon front s’ouvre alors et je me retrouve derrière le voile, en ma demeure. La Déeese Sol illumine alors mon Ciel, mon Cœur et puis ma Terre. De sa Lumière, le Roi rayonne, épouse la Terre Mère en se mettant à son Service. Le peuple est nourrit. Je vois et je reconnais en moi l’assemblée de ses sujets, le bon grain et l’ivraie, tous ensemble, mon peuple. En Lugnasad, la trève est établie, les contrats passés. Nous sommes assis sur terre, côte à côte, mon Roi et moi, dans les couleurs rougeoyantes des blés qui ondulent aux vents du couchant. Nous partageons l’hydromel. Lui et Sol me murmurent à l’oreille les chemins à venir. Il est temps pour moi de retraverser la montagne. L’assemblée de Lugh prend fin. Les richesses sont redistribuées à nouveau dans le cycle des saisons. Pour moi, un compagnon ailé – mon ami Merle Bleu. Et des frères et des soeurs que je retrouve parfois, sur le chemin, pour partager la Moisson.

    sommaire / bulletin d'inscription / flyer / agenda /


  • Équinoxe d'automne : Mabon
  • Au rythme des saisons - Mabon

    En Lugnasad, l’ivraie a été trié du bon grain. Les fêtes sont achevées. Le Roi d’Or veille en sa montagne. Je guide son peuple, mes frères et sœurs intérieurs. Les paysages autour de moi reflètent précisément l’état de son royaume en moi. Déesse Sol prépare intimement les changements de couleurs du monde. Le Feu solaire mature inlassablement Terre Mère et ses enfants. Bientôt, les vents d’automne emporteront l’un après l’autre chaque grain d’ivraie que je déposerai en offrande, avec respect et gratitude, sur chaque feuille virevoltante de mon arbre intérieur. De ces nombreuses feuilles spagyriques se fera le nid du prochain Enfant Roi. Mes trois soleils éclaireront sa couche. Les loups noirs et les loups blancs en moi fusionneront pour devenir le Loup étoilé – gardien de sa nuit. Moi, je parcours la forêt – veilleur attentif – d’un pas parfois joyeux, parfois fatigué. Je vois, je hume, j’entends, je perçois, je respire. Je ne sais pas. Mon intuition est ma guidance. Et je chante – par le Verbe sacré de Lug. Je chante pour la Terre, pour les Étoiles, pour mes sœurs et frères qui croisent mon chemin. Le Changement se présente. Je danserai à son rythme. Les mois sombres se présentent. Je chanterai leur Beauté.

    sommaire / bulletin d'inscription / flyer / agenda /



Sommaire


Les tarifs :

    Les stages se déroulent sur les Terres de l'Awen, site de 11 ha de nature préservée à Lathus-Saint-Rémy (86).

  • Stages de deux jours pour les passages et les fêtes : 162 €.
  • Hutte de sudation (soirée) pour les passages et les fêtes : 45 €.
  • Nous contacter pour une demande de tarif solidaire.

Sommaire


Les terres de l'Awen - 2 bis La Nouillère 86390 Lathus-Saint-Rémy

Cédric Audion : 06 71 07 92 61 - Sabrina Irle : 06 15 16 83 48