Au Rythme des Saisons

Un temps pour s'harmoniser avec les énergies de la Nature et des saisons.

Présentation du cycle Au Rythme des Saisons

Chaque saison est porteuse d'enseignements à intégrer afin de vivre en harmonie avec nous-mêmes et tout ce qui nous entoure.

Tous les systèmes manifestés dans notre univers sont soumis à un ensemble de lois naturelles immuables, que l’ont retrouve du microcosme au macrocosme.

Notre intellect, malgré les avancées de la science sur la compréhension de certaines de ces lois, ne peut appréhender de manière globale et précise les mécanismes et la cohérence de cet ensemble.

Pourtant, notre développement physique et matériel, émotionnel et relationnel, mental et psychologique, spirituel et social se déploie selon ces lois et ces rythmes.

Nous avons perdus la notion et la compréhension de ces processus en nous et dans notre vie. Accompagner et s’harmoniser avec ces forces de vie est pourtant nécessaire pour s’épanouir en conscience.

Nous sommes issus de la Terre, la Nature est notre matrice et notre miroir. Nous pouvons retrouver notre juste rythme d’existence en accompagnant en conscience les flux et reflux des rythmes de la nature, le passage des saisons.

Vivre, ressentir et intégrer en soi ces passages nous permet de comprendre les différents processus que nous traversons. Cela nous permet de retrouver le rythme de notre cycle intérieur en comprenant et accompagnant les passages initiatiques de notre vie. Cela nous permet également de ne plus percevoir notre environnement comme un espace dissocié de nous mêmes. Au contraire, nous approfondissons notre expérience de vivre l'interdépendance de toutes choses et d'ouvrir notre conscience du moi au champ de la Nature.

Se mettre à l'écoute de nos temps d'hiver et de deuils, de nos temps de gestation et d'intériorisation, de nos temps d'action et de renouveau. Apprendre ainsi à surfer sur la vague de respiration de notre être.

Apprendre à reconnaître, respecter et accompagner nos temps, c'est apprendre à reconnaître, respecter et accompagner les temps propres à chacun.

Respecter et aimer le rythme de respiration de l'Autre, c'est honorer la Vie dans toutes ses mesures.

Les solstices, les équinoxes sont des temps de passage où ces forces de la nature sont plus présentes. Préparer nos différents corps pour ces passages nous permet d’accompagner en conscience les différentes phases d’incarnation, sereinement, au plus juste de ce rythme qui nous est propre, celui où les forces de la nature et de l’univers se synchronisent avec nos propres forces de vie.

Progressivement, nous serons capables de ressentir à nouveaux les forces de vie à l’œuvre sur la terre et en nous, de les reconnaître et de les honorer afin de canaliser ces forces dans notre vie et non pas y être soumis en ignorance.

Ainsi préparés, nous pourrons accueillir sans heurts et avec fluidité les changements induits par ces processus.

Les traditions celtes et nordiques honoraient 8 portes clefs qui marquaient le rythme des saisons. Les plus connus sont les deux solstices d'hiver et d'été et les deux équinoxes de printemps et d'automne. Ces traditions célébraient également 4 autres passages dont la symbolique a parfois été déformée. Il s'agit de Samhain (Halloween), Imbolc (la Chandeleur), Beltane (1er mai) et Lugnasadh (fête des moissons).

Les stages Au rythme des saisons vous proposent de vivre les préparations à ses huit portes le temps d’un week end précédant la date de chaque fête . Cette dernière sera elle honorée par une hutte à sudation le soir même.

Une neuvième fête, individuelle celle-ci, pourra être proposée sur demande pour marquer un passage important, une ouverture de conscience de notre rythme.

Les stages Au rythme des Saisons sont des invitations à intégrer les passages énergétiques de l'année à travers des rituels, des chants et des danses en connexion avec la Nature. Nous proposerons un accompagnement avec des huttes de sudation, des voyages au tambour, des roues de médecine, des cryptes minérales, des danses et des chants. Les énergies des runes nous accompagneront également.


Sommaire


Les stages

  • Samonios
  • Au rythme des saisons - Samonios

    J'ai porté les graines de vie en moi jusqu'à une maturation avancée de la forme. En toute justesse ? Peu importe maintenant. J'ai fait de mon mieux, au bout de mon endurance. Je laisse maintenant les vents d'automne dissoudre ces formes devenues obsolètes, conscient que le nouvel élan créateur en gestation créera de nouvelles formes adaptées à ma vibration. Je laisse le souffle d'automne me désaisir de mes certitudes, de mes croyances construites telles des jalons à la marche de la vie dans le cycle qui s'achève, mais devenues étriquées, sclérosantes. J'accepte la perte de repère engendrée par ce processus pour renouveler les structures de création. Le Chaudron de Cerridwen se remplit. La Vieille Femme décante mes eaux usées. Le chant de ma conscience redevient peu à peu vacuité – matrice cristalline vierge. Les feuilles tombent aux vents, la sève regagne sa demeure intérieure. Traverser une mort, renaître à la vie nouvelle. En Samonios, le champs vierge de ma Conscience sera une nouvelle fois ensemencé, imprégné. Les formes en devenir seront renouvelées. En ces nuits sombres hors du temps, le voile sera fin. Le Cercle Sacré chantera en moi de nouveaux codes, de nouvelles clefs qui structureront la nouvelle géométrie appelée à manifester mon élan créateur dans le prochain cycle de Vie. De roue en roue, au rythme de mes saisons ... Oserai-je le vide nécessaire à la Rencontre en Samonios ? À cette condition seulement, des cendres du feu du Ragnarock surgira la promesse du Mabon, de Balder, l'Enfant Lumière au service de la Vie. Le Feu Nouveau ! J'accepte en ces nuits sombres de me laisser rencontrer par ma multi-dimensionnalité. Le voile est si fin. En Samonios, je rejoins ma Clairière Sacrée, mon Néméton, ma demeure intérieure. J'y reçois le chant de mes Ancêtres, le souffle de la Pierre en moi, le bruissement de l'Arbre et de la Plante en moi, le Jeu de l'animal en moi et le Silence de l’Étoile en moi. Immobile, entre les mondes, adossé à mon frère Loup, je chante et danse avec mes sœurs, avec mes frères et m'enfonce dans ma nuit.

    sommaire / flyer / agenda /


  • Solstice d'hiver : Yule
  • Au rythme des saisons - Solstice d'hiver

    « En Samonios, mon espace temps s’est ouvert. Depuis, je plonge au plus profond de mes nuits, au plus près du Cœur de mon cœur. Guidé par les voies de mes ancêtres, je construis et contemple de l’intérieur mon Œuf d’Or. Les semences de lumière renouvelées en Samonios tissent peu à peu sa structure, ma structure. Je traverse les mois sombres en intériorité sur les flux de mon inspire. J’accepte ce qui est. Aux vents, la parole des Anciens murmure à mon oreille : « Laisse les pleurs de ton enfant se libérer aux flammes du Feu sacré… laisse les mémoires de ce que tu es s’apaiser au Silence de tes nuits nacrées... ». Je rassemble en ma graine les bribes éparses de mon passé, les réminiscences libérées de mon futur, les consciences de mon Présent. J’accepte pleinement ce que je suis et je laisse l’alchimie de mes moi sombres rencontrer leurs lumières et préparer la naissance de l’enfant lumière en Yule, le Mabon. Balder, le jeune dieu de lumière renaît une fois de plus. Je perçois les magies de ce nouveau chemin en gestation et les incorpore à mon Œuf Lumière tout en priant l’univers de me permettre de laisser dérouler ce chemin, au juste rythme, dans le nouveau cycle qui m’incarne. Je suis Inspire, je suis Silence, je suis le méditant, l’observateur dans chacun de mes gestes, paroles et pensées. Je traverse les songes de vie sans être figé par leurs formes volatiles et enseignantes. Je suis là, nourris par mon Œuf et je me souviens : En mon Cœur se posent l’Univers, les étoiles et les montagnes, en mon Cœur se déplacent les eaux de la Terre, les nuages dans le ciel, les vents sur l’herbe des plaines. Sur le parcours invisible de mon Cercle, sans forme ni repères, je marche dans mes nuits pour recréer mon histoire. J’avance sur les trames de ma forêt profonde. Je suis en chemin vers mon Enfant Lumière. Auprès du Feu, adossé à mon Arbre Frère, je contemple les médecines de mon âme qui tissent et détissent les chemins à venir et j’accepte. Je me souviens de l’ombre, je me souviens de la lumière. Je vis les deux, j’équilibre les deux par la foi et le doute et je deviens Autre. Je lève les yeux et vois dans les champs étoilés les solitudes de mes frères et de mes sœurs et je souris. J’inspire en moi. Tout est beau. En Yule, l’Œuf d’Or éclot et se révèle au plus profond de mes nuits. Dans son écrin de silence, il se déploiera dans un nouvel expire et rassemblera en Un tous les chemins à venir ».

    sommaire / flyer / agenda /


  • Imbolc
  • Au rythme des saisons - Imbolc

    « Pour l’Un Pulsion reçu en Samonios, j’ai accepté que les Vents d’automne soufflent sur les formes de mon existence et les dissolvent car devenues obsolètes. Mes structures internes ont éclaté, créant ainsi le Vide nécessaire à l’éclosion d’une Lumière nouvelle. En Yule est né mon Enfant Lumière. Il a traversé le voile, empli d’une nouvelle Danse. Certes, je maintiens ma conscience nourrissante autour de ce Feu nouveau en moi, en confiance. Mes structures et mes repères ont été laissés pour cendre en Ragnarock. Comment maintenir ce Feu Enfant dans ces nuits de chaos ? Comment percevoir les enseignements de ces temps obscurs ? Sans cesse fouetté par toutes ces vérités relatives faisant le jeu de l’illusion et de mon ombre, comment me re connaître ? Je m’installe en Silence en mon Cercle d’Hiver. Mes compagnons en Terre Mère et en Étoiles y sont révélés. Ils me montrent en mon sein les mouvements de l’Un vers mon nouveau multiple. Ces forces ont besoin de formes adéquates pour exister, se manifester. En mon Cercle, surgie d’Eau et de Feu, une Femme se dresse, elle m’invite à passer mon regard au delà du cercle de pierres. Je vois un vol majestueux de Vautours en un ciel de montagne. Mon frère de l’Air m’enseigne sa Sagesse. Il m’offre sa Médecine. Je laisse son souffle restructurer mes formes, induire de nouveaux schémas, de nouvelles croyances, tels des habits arc en ciel, blancs et noirs, qui épousent mon Enfant Lumière. Je perçois les nouveaux codes, transmis en Samonios, tisser et imprégner ma Forme en devenir, mon Espace et mon Temps. En Imbolc, je laisse la Déesse transcrire mes Codes Nouveaux en mon existence. Je laisse la Déesse lustrer mes corps, réceptacles de cette lumière et j’apprends à nourrir, à garder et à respecter les jeux de ces nouvelles dimensions à ma Vie. Gratitude ! Ma structure vibratoire se transforme, intégrant ombre et lumière dans un jeu de Beauté qui me dépasse. Elle se prépare à accueillir pleinement ma Source Dorée. Peu importe le doute, peu importe les peurs, peu importe les miroirs de soufrances, ils sont là et je les regarde en compréhension. De cette Source Intérieure, en Imbolc, coule la Bénédiction Dorée qui est mienne. De cette Source, du plus Grand que moi en moi, mon regard aime et structure mon environnement intérieur, mon environnement extérieur. J’y vois le Cœur de mes sœurs, de mes frères sortir de leur Chaos intérieur. Je vois le regard de l’Enfant en eux se déposer sur le monde en souffrance, rayonnant de détermination et de joie. Je vois nos mondes vaciller de leur Présence. Je vois la Beauté. »

    sommaire / flyer / agenda /


  • Équinoxe du printemps : Ostara
  • Au rythme des saisons - Ostara

    Les courants d’Eau et de Feu de la Déesse de l’Aube continuent leurs œuvres de lustration de mes corps en s’équilibrant peu à peu. Je lâche prise et m’abandonne à l’action laiteuse de la Mère Divine en moi. Dans mes tourments, le vide et le silence se font. De mon centre Nature se dresse ma bénédiction dorée. En Présence, je chevauche son flux des profondeurs et traverse en confiance les chaos au cœur calme de mes tempêtes. Déjà en Ostara, cette vague dorée émerge au cœur de mon cœur. À l’équinoxe, les pôles positifs et négatifs se déploient en suspension neutre, en un éternel Présent, sans plus de tension. Le voile se déchire alors et, de cette porte, les eaux dorées se déversent en mon cœur. Du Feu intérieur maturé jaillissent dans les mondes de manifestations les codes de Lumière reçus en Samonios. De fractal en fractal, ils se condensent et se vêtent, restructurant ainsi mes formes de création. Mon Enfant Lumière s’avance alors, enthousiaste, lâche la main de sa Mère et de ses yeux emplis de Joie contemple à nouveau son présent. Ses premiers pas vers le centre de son Père font trembler le tissu des réalités. L’œuvre est belle, la tâche immense. Je suis habité par nul autre que Moi-même et ma transcendance. Je suis Terre et je suis Ciel. Je suis Cœur au Service de ma Terre aimée, de mes sœurs, de mes frères de tout règne. Nous reprenons notre souffle et nous le déversons, ensemble.

    sommaire / flyer / agenda /


  • Beltaine
  • Au rythme des saisons - Beltaine

    De mon feu sombre intérieur, mon cœur cheval s’élance sur les chemins de Belisama – la Très Brillante, l’Amour en action ! Le Feu de Bel se déverse en moi et rayonne sur les mondes. J’en connais les nombreuses demeures et mon cœur cheval m’y transporte, me manifeste. Le Feu de Bel – Bel taine – est puissant, sacré, exaltant. J’ai vécu ma légitimité à en être la source, le détenteur. Le passage est à nouveau fait, la saison claire de mon âme prend place. Le jeune soleil divin en mon cœur a fait son choix, il épouse ma chair, il se révèle par et en ma chair. Ma vision est claire et colorée. Je sais ce que mon cœur esprit veut déposer en ce cycle. Et l’histoire est grande, belle, terrible et profonde. Je vois et j’assume. Dans les activités diurnes intenses, je garde la sensibilité d’entre les mondes. Je ne me perds pas. Je danse autour de mon mât coloré.Je garde mon axe bâton et je saute entre les feux, ceux de mon cœur et ceux du soleil extérieur. Je garde vigilance et reste sensible à tout – gratitude et honneur au peuple des souris ! La Nef blanche s’élève et se rapproche, les chaînes tombent libérant la créativité de l’Homme Noble. Les peurs sont laissées en sacrifice dans le feu purificateur, protecteur, libérateur. Les dieux prennent pieds en leurs terres, sans aucun retour possible et voulu en arrière. Ils s’engagent volontairement dans leur incarnation en moi, en ma vie. C’est le temps des amours, c’est le temps d’engendrer à nouveau l’espace et le temps. Créativité en action, je vois les mouvements et les formes de ma danse en cette terre. Quelle joie d’œuvrer pour et en cette Terre ! J’ai confiance en ce que je suis, en ma fonction en ce cycle. J’ai conscience, j’ai confiance et j’honore en présence le feu créateur de mes compagnons. Quelle joie de danser avec mes sœurs, avec mes frères dans les contrées printanières !

    sommaire / bulletin d'inscription / flyer / agenda /


  • Solstice d'été : Litha
  • Au rythme des saisons - Litha

    En Beltaine, je suis entré dans la sphère du feu de mon cœur. J’y ai vu ma vérité, j’y ai vécu mes mensonges. Vertige et tremblements ! Mon soleil d’Or s’est habillé de vide et de solitude. Pourquoi continuer la marche ? Enfin, n’est ce pas suffisant ? Persévérance et confiance ! Si le mouvement s’arrête, le trop plein se fige. Oh, j’appelle le Vide ! Le souffle du Mystère danse, détruit et reconstruit sans cesse. Seul l’Ermite et son Silence, en moi, m’a permis de regarder en face mon essence. Cristal de glace au cœur de mon amie Nature, juste ce qui est. Il existe trois terres en ma demeure, il existe trois cœurs en ma demeure, il existe trois soleils en ma demeure qui tournent, tournent, tournent... Mon Soleil d’Or se prépare à manifester son Étoile. Serai-je Présent ? Pour plus grand que moi et le bien de tous ? Seul l’alignement des trois feux engendrera la Présence. Celle qui, de l’intérieur, illuminera et maintiendra vivant les 9 mondes quand la Lumière ne sera plus autour de nous. La porte s’entrouvre en Litha. L’authenticité et la simplicité me pousseront à la passer. Déterminé et joyeux, responsable et accompagnant, j’en fais aujourd’hui la demande à la Vie. Que mon Jardin s’étende et nourrit de ses beautés mes contrées obscures, qu’elles les révèlent à la Vie ! Je suis demeure du Rayonnant ! De mon ventre, par mon cœur, je brandis haut sur mon front le flambeau de Ta Lumière. Respire et pose ton geste en conscience je suis bien là. Mon amie végétale me guide en son temps neutre et Te manifeste en cocréation. Où sont mes sœurs ? Où sont mes frères ? Je vous vois. Nous cocréons 9.

    sommaire / bulletin d'inscription / flyer / agenda /





Sommaire


Les tarifs :

    Les stages se déroulent sur les Terres de l'Awen, site de 11 ha de nature préservée à Lathus-Saint-Rémy (86).

  • Stages de deux jours pour les passages et les fêtes : 162 €.
  • Hutte de sudation (soirée) pour les passages et les fêtes : 45 €.
  • Nous contacter pour une demande de tarif solidaire.

Sommaire


Les terres de l'Awen - 2 bis La Nouillère 86390 Lathus-Saint-Rémy

Cédric Audion : 06 71 07 92 61 - Sabrina Irle : 06 15 16 83 48